Depuis le regroupement des services de police en 2000 et 2001, chaque policier opérationnel peut se faire rembourser intégralement ses visites chez le médecin, y compris le ticket modérateur. Pour la N-VA, ce système est injuste vis-à-vis du citoyen lambda qui doit, lui, payer une partie des frais. "Ce système existait jadis à la gendarmerie car les salaires y étaient plus bas et c'était une sorte de compensation. Mais depuis le regroupement de la gendarmerie et de la police, cet avantage pour les policiers n'est plus raisonnable. Ces 2 millions pourraient être utilisés beaucoup plus utilement", explique M. Degroote. Un avis qui n'est pas partagé par le syndicat chrétien. "Dans chaque entreprise, il y a des négociations et des avantages sont accordés au personnel", souligne ainsi Jan Adam (CSC) qui estime que la N-VA fait preuve d'un "petit esprit" et d'une vision "à court terme".

Depuis le regroupement des services de police en 2000 et 2001, chaque policier opérationnel peut se faire rembourser intégralement ses visites chez le médecin, y compris le ticket modérateur. Pour la N-VA, ce système est injuste vis-à-vis du citoyen lambda qui doit, lui, payer une partie des frais. "Ce système existait jadis à la gendarmerie car les salaires y étaient plus bas et c'était une sorte de compensation. Mais depuis le regroupement de la gendarmerie et de la police, cet avantage pour les policiers n'est plus raisonnable. Ces 2 millions pourraient être utilisés beaucoup plus utilement", explique M. Degroote. Un avis qui n'est pas partagé par le syndicat chrétien. "Dans chaque entreprise, il y a des négociations et des avantages sont accordés au personnel", souligne ainsi Jan Adam (CSC) qui estime que la N-VA fait preuve d'un "petit esprit" et d'une vision "à court terme".