"Si la majorité ne parvient pas à respecter l'échéance, ce ne sera pas à nous qu'il faudra le reprocher", affirme le député Ben Weyts.

Les partis de la majorité et les écologistes Ecolo/Groen ont prévu de boucler la scission de BHV au parlement pour le 21 juillet, mais les partis flamands ont déjà fait savoir à leurs élus qu'ils devaient se préparer à rester à Bruxelles jusqu'au mois d'août et adapter leurs plans de vacances en conséquence.

La N-VA, qui est très critique sur l'accord communautaire, ne compte pas retarder les travaux artificiellement, par exemple en lisant le bottin téléphonique en séance.

Levif.be, avec Belga

"Si la majorité ne parvient pas à respecter l'échéance, ce ne sera pas à nous qu'il faudra le reprocher", affirme le député Ben Weyts. Les partis de la majorité et les écologistes Ecolo/Groen ont prévu de boucler la scission de BHV au parlement pour le 21 juillet, mais les partis flamands ont déjà fait savoir à leurs élus qu'ils devaient se préparer à rester à Bruxelles jusqu'au mois d'août et adapter leurs plans de vacances en conséquence. La N-VA, qui est très critique sur l'accord communautaire, ne compte pas retarder les travaux artificiellement, par exemple en lisant le bottin téléphonique en séance. Levif.be, avec Belga