La N-VA fait partie du groupe eurosceptique des Conservateurs et réformistes européens (CRE), porté par le Parti conservateur britannique et le parti polonais Droit et Justice (PiS), au pouvoir à Varsovie. Mais la dégringolade des "Tories" aux dernières élections et la perspective d'un départ des Britanniques pour cause de Brexit ont plombé l'élan du groupe, qui serait alors dominé par les 26 élus PiS dans un groupe de 64 parlementaires. Et ce alors que la politique du PiS est contestée par l'UE en matière de respect de l'État de droit. En outre, des partis d'extrême droite comme Vox (Espagne) ou le Forum pour la démocratie (Pays-Bas) ont rejoint les CRE ou sont en passe de le faire. Chef de file de la délégation N-VA au Parlement européen, le ministre-président flamand sortant Geert Bourgeois a mené des pourparlers ces dernières semaines, en toute discrétion. Il doit en livrer le résultat au conseil du parti, la plus haute instance de la N-VA après le congrès général des membres. La réunion débutera à 20h à la Business Faculty à Neder-Over-Heembeek. (Belga)