La N-VA joue le jeu démocratique en désignant ses sénateurs mais elle ne cache pas qu'elle souhaite la disparition de la Haute assemblée qu'elle juge désuète. Durant la législature écoulée, elle s'est abstenue ou a voté contre la plupart des initiatives qui y ont fait l'objet d'un examen, pour souligner son aversion au Sénat. "Nous nous voyons contraints de désigner des représentants dans cette assemblée. Mais il faut s'attendre à ce qu'ils soulignent le caractère superfétatoire de l'assemblée plutôt que sa plus-value", a indiqué mardi le chef de groupe N-VA au parlement flamand Matthias Diependaele. (Belga)