En tout, 51 personnes sont décédées dans des incidents liés aux pluies depuis mercredi, dans 7 États différents du pays. Parmi les dernières catastrophes, un bâtiment s'est écroulé dans l'Himachal Pradesh dimanche, tuant 6 soldats et deux civils. L'Assam, à l'extrême est de l'Inde, est l'État le plus touché, avec 2,6 millions de personnes affectées et 11 décès. Les dégâts vont de maisons détruites à des cultures endommagées. Environ 17.000 personnes ont été forcées de quitter leur habitation pour se réfugier dans des camps d'urgence organisés par le gouvernement. Les services météorologiques ne prévoient pas encore de répit, prédisant même de nouvelles pluies sur le nord-est de l'Inde dans les deux prochains jours. La saison des moussons, de juin à septembre en Inde, apporte des pluies vitales pour l'agriculture mais également dangereusement destructrices. (Belga)

En tout, 51 personnes sont décédées dans des incidents liés aux pluies depuis mercredi, dans 7 États différents du pays. Parmi les dernières catastrophes, un bâtiment s'est écroulé dans l'Himachal Pradesh dimanche, tuant 6 soldats et deux civils. L'Assam, à l'extrême est de l'Inde, est l'État le plus touché, avec 2,6 millions de personnes affectées et 11 décès. Les dégâts vont de maisons détruites à des cultures endommagées. Environ 17.000 personnes ont été forcées de quitter leur habitation pour se réfugier dans des camps d'urgence organisés par le gouvernement. Les services météorologiques ne prévoient pas encore de répit, prédisant même de nouvelles pluies sur le nord-est de l'Inde dans les deux prochains jours. La saison des moussons, de juin à septembre en Inde, apporte des pluies vitales pour l'agriculture mais également dangereusement destructrices. (Belga)