Si le parti socialiste et le cartel composé du MR, de Nouveau Verviers et du cdH s'étaient mis d'accord pour désigner Malik Ben Achour (PS) comme nouveau bourgmestre, cette proposition devait ensuite être avalisée par les différents conseillers communaux. Le mois d'avril avait été avancé pour construire une nouvelle majorité sauf que les conseillers socialistes ne sont finalement pas assez nombreux à soutenir une solution avec Malik Ben Achour. Le conseil communal de ce lundi soir a toutefois voté le retrait de la "motion Istasse", celle-là même qui installait le socialiste Jean-François Istasse comme bourgmestre à la place de Muriel Targnion en septembre 2020 et qui a été suspendue par le Conseil d'Etat, en attendant sa probable annulation. Son retrait se révélait nécessaire pour installer Malik Ben Achour sur le siège mayoral. Le point a toutefois fait débat et un vote nominal a été demandé pour le retrait de la délibération du 21 septembre 2020. Celui-ci a été adopté à 24 voix pour, six contre et quatre abstentions. Le groupe Ecolo a notamment formulé des reproches importants quant à cette façon de procéder : "On tente de réparer ce qui a été voté en septembre 2020, nous votons contre car notre volonté est de permettre au Conseil d'Etat d'aller au bout du processus. Si nous retirons la motion, nous créons un motif supplémentaire d'un recours qui va prolonger la crise à Verviers", craint le parti. (Belga)

Si le parti socialiste et le cartel composé du MR, de Nouveau Verviers et du cdH s'étaient mis d'accord pour désigner Malik Ben Achour (PS) comme nouveau bourgmestre, cette proposition devait ensuite être avalisée par les différents conseillers communaux. Le mois d'avril avait été avancé pour construire une nouvelle majorité sauf que les conseillers socialistes ne sont finalement pas assez nombreux à soutenir une solution avec Malik Ben Achour. Le conseil communal de ce lundi soir a toutefois voté le retrait de la "motion Istasse", celle-là même qui installait le socialiste Jean-François Istasse comme bourgmestre à la place de Muriel Targnion en septembre 2020 et qui a été suspendue par le Conseil d'Etat, en attendant sa probable annulation. Son retrait se révélait nécessaire pour installer Malik Ben Achour sur le siège mayoral. Le point a toutefois fait débat et un vote nominal a été demandé pour le retrait de la délibération du 21 septembre 2020. Celui-ci a été adopté à 24 voix pour, six contre et quatre abstentions. Le groupe Ecolo a notamment formulé des reproches importants quant à cette façon de procéder : "On tente de réparer ce qui a été voté en septembre 2020, nous votons contre car notre volonté est de permettre au Conseil d'Etat d'aller au bout du processus. Si nous retirons la motion, nous créons un motif supplémentaire d'un recours qui va prolonger la crise à Verviers", craint le parti. (Belga)