Le tarif social pour l'Internet fixe existe depuis un certain temps. En théorie, un demi-million de personnes pourraient y recourir. "Mais il y a un grand écart entre le nombre de personnes qui y ont droit et celles qui en font effectivement la demande", explique Petra De Sutter. "Ils ne sont pas informés ou se perdent dans l'administratif." La ministre veut donc automatiser le tarif social et l'étendre à 700.000 ayants droit. Elle examine également si la réglementation européenne autoriserait un tarif social sur l'Internet mobile. Elle veut boucler son plan d'ici la fin de l'année. (Belga)

Le tarif social pour l'Internet fixe existe depuis un certain temps. En théorie, un demi-million de personnes pourraient y recourir. "Mais il y a un grand écart entre le nombre de personnes qui y ont droit et celles qui en font effectivement la demande", explique Petra De Sutter. "Ils ne sont pas informés ou se perdent dans l'administratif." La ministre veut donc automatiser le tarif social et l'étendre à 700.000 ayants droit. Elle examine également si la réglementation européenne autoriserait un tarif social sur l'Internet mobile. Elle veut boucler son plan d'ici la fin de l'année. (Belga)