La marche d'hommage au jeune Flavien, l'adolescent abattu par un bijoutier lors d'un braquage dans lequel il était impliqué samedi à Tubize, s'est disloquée dans le calme lundi vers 17h.

Au départ, des jeunes avaient lancé un appel à une marche vers la bijouterie Olivet où a eu lieu le braquage samedi. Le bourgmestre de Tubize Raymond Langendries a toutefois interdit toute marche dans sa commune. Le centre était d'ailleurs ceinturé par des policiers. Face à cette décision, la mère de Flavien a lancé un appel au calme à la centaine de jeunes réunis lundi après-midi dans le centre de Tubize. Elle leur a demandé de la suivre dans le calme et le recueillement jusqu'au domicile familial, situé dans le quartier du Stierbecq, à environ un kilomètre du centre de Tubize. Les jeunes se sont recueillis devant la maison et y ont déposé des fleurs.

"Redescendez comme vous êtes montés, avec la même fierté, laissez la colère en vous", a déclaré la mère de Flavien aux jeunes réunis devant la maison. Ceux-ci ont ensuite quitté le quartier par petits groupes.

LeVif.be, avec Belga

La marche d'hommage au jeune Flavien, l'adolescent abattu par un bijoutier lors d'un braquage dans lequel il était impliqué samedi à Tubize, s'est disloquée dans le calme lundi vers 17h. Au départ, des jeunes avaient lancé un appel à une marche vers la bijouterie Olivet où a eu lieu le braquage samedi. Le bourgmestre de Tubize Raymond Langendries a toutefois interdit toute marche dans sa commune. Le centre était d'ailleurs ceinturé par des policiers. Face à cette décision, la mère de Flavien a lancé un appel au calme à la centaine de jeunes réunis lundi après-midi dans le centre de Tubize. Elle leur a demandé de la suivre dans le calme et le recueillement jusqu'au domicile familial, situé dans le quartier du Stierbecq, à environ un kilomètre du centre de Tubize. Les jeunes se sont recueillis devant la maison et y ont déposé des fleurs. "Redescendez comme vous êtes montés, avec la même fierté, laissez la colère en vous", a déclaré la mère de Flavien aux jeunes réunis devant la maison. Ceux-ci ont ensuite quitté le quartier par petits groupes. LeVif.be, avec Belga