Selon le rapport, publié lundi, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, s'est "considérablement aggravée au cours des cinq dernières années, sapant les progrès constants réalisés avant 2010". La principale raison de cette dégradation selon la FAO est "la propagation et l'intensité des conflits et des crises prolongées". "La prévalence de la sévère insécurité alimentaire parmi les adultes au Proche-Orient et en Afrique du Nord était proche de 9,5% en 2014-2015, soit environ 30 millions de personnes", estime la FAO. Parallèlement, la FAO estime qu'outre les conflits, la pénurie d'eau et le changement climatique affectent également la nutrition des populations de la région. La FAO insiste sur "la nécessité de développer et de mettre en oeuvre des stratégies pour la gestion durable des ressources en eau et pour l'adaptation aux effets du changement climatique sur l'eau et l'agriculture". Enfin, le rapport "appelle à une collaboration régionale renforcée, pour faire face à l'énorme défi de la pénurie d'eau et au changement climatique". Selon la FAO, "les bonnes décisions" doivent être prises dès maintenant. (Belga)

Selon le rapport, publié lundi, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, s'est "considérablement aggravée au cours des cinq dernières années, sapant les progrès constants réalisés avant 2010". La principale raison de cette dégradation selon la FAO est "la propagation et l'intensité des conflits et des crises prolongées". "La prévalence de la sévère insécurité alimentaire parmi les adultes au Proche-Orient et en Afrique du Nord était proche de 9,5% en 2014-2015, soit environ 30 millions de personnes", estime la FAO. Parallèlement, la FAO estime qu'outre les conflits, la pénurie d'eau et le changement climatique affectent également la nutrition des populations de la région. La FAO insiste sur "la nécessité de développer et de mettre en oeuvre des stratégies pour la gestion durable des ressources en eau et pour l'adaptation aux effets du changement climatique sur l'eau et l'agriculture". Enfin, le rapport "appelle à une collaboration régionale renforcée, pour faire face à l'énorme défi de la pénurie d'eau et au changement climatique". Selon la FAO, "les bonnes décisions" doivent être prises dès maintenant. (Belga)