Au cours du premier semestre de cette année, 15.801 ordres de quitter le territoire ont été délivrés à des personnes chez nous en séjour illégal. 6.354 ont abouti chez des gens qui avaient déjà reçu pareil document auparavant, soit 40% du total. Chez les Érythréens par exemple, dont le nombre d'arrestations administratives a quadruplé entre 2016 et 2017, selon le rapport du Centre fédéral Migration (Myria), on compte 3.555 arrestations, 1.952 décisions de retour, 146 enfermements en centres fermés et 96 retours forcés. (Belga)