L'apparition d'une meute de loups est possible en Flandre, dans le Limbourg. La louve Noëlla et le loup August attendent en effet des petits, selon la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir, sur Facebook.

Wolvin Noëlla verwacht welpjes! Deze nieuwe werkweek start ik alvast met nieuws waar ik blij van word. Dankzij recente...

Geplaatst door Zuhal Demir op Maandag 27 april 2020

"Dans les premières semaines suivant la naissance, les loups mènent une existence discrète. On ne peut espérer apercevoir les petits qu'au bout de quelques mois, lorsque les jeunes loups partent avec eux sur le territoire", explique la Ministre.

"La femelle s'est sédentarisée et a choisi son nid. Surtout les premières semaines, elle reste proche des jeunes. Elle les déplace régulièrement vers d'autres endroits, comme une tanière, près d'arbres ou d'un arbuste dense", explique de son côté Jan Loos, spécialiste des loups, de l'association "Welkom Wolf" à Belga. "Si quelque chose de dramatique se produit à l'emplacement du nid, le loup a un plan pour déplacer les petits un peu plus loin sur un autre site".

"La zone de repos définie pour les loups en Flandre consiste principalement en des domaines militaires inaccessibles et en de vastes réserves naturelles dans le Limbourg", écrit encore la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir (N-VA) sur Facebook.

Plus de dix loups en Belgique

"Dans les semaines et les mois à venir, la zone sera donc strictement surveillée pour éviter que la louve Noëlla enceinte ne vive la même chose que la louve Naya (NDLR : elle avait été tuée par des chasseurs). Évitons tous ces endroits pendant un certain temps et laissons les loups se reposer", conseille-t-elle.

Le ministre appelle également les détenteurs de moutons, de chèvres, d'alpagas et d'autres petits animaux à faire appel aux subventions de "Natuur en Bos" pour protéger leurs animaux.

Les loups se sont multipliés ces derniers mois en Belgique, aussi bien au nord qu'au sud de la frontière linguistique. En Wallonie, on peut espérer la création d'une meute, si Akéla, la nouvelle louve apparue sur son territoire fait des petits. Cette meute pourrait voir le jour dès cette année, dans les Hautes-Fagnes, selon le SPW Environnement.

Depuis le début de l'année, quatre nouveaux loups ont été découverts en Wallonie. Cela porte le nombre à six puisque deux spécimens avaient été découverts l'année dernière. Quatre mâles errent seuls et, depuis peu, un couple de loups se trouvent dans les Hautes Fagnes. Ces bêtes viennent de France, d'Allemagne et de Pologne. En Flandre également, cinq loups ont déjà été aperçus. Selon Jan Loos, la Belgique va devenir le carrefour des loups en Europe.

L'apparition d'une meute de loups est possible en Flandre, dans le Limbourg. La louve Noëlla et le loup August attendent en effet des petits, selon la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir, sur Facebook. "Dans les premières semaines suivant la naissance, les loups mènent une existence discrète. On ne peut espérer apercevoir les petits qu'au bout de quelques mois, lorsque les jeunes loups partent avec eux sur le territoire", explique la Ministre."La femelle s'est sédentarisée et a choisi son nid. Surtout les premières semaines, elle reste proche des jeunes. Elle les déplace régulièrement vers d'autres endroits, comme une tanière, près d'arbres ou d'un arbuste dense", explique de son côté Jan Loos, spécialiste des loups, de l'association "Welkom Wolf" à Belga. "Si quelque chose de dramatique se produit à l'emplacement du nid, le loup a un plan pour déplacer les petits un peu plus loin sur un autre site"."La zone de repos définie pour les loups en Flandre consiste principalement en des domaines militaires inaccessibles et en de vastes réserves naturelles dans le Limbourg", écrit encore la ministre flamande de l'Environnement Zuhal Demir (N-VA) sur Facebook. "Dans les semaines et les mois à venir, la zone sera donc strictement surveillée pour éviter que la louve Noëlla enceinte ne vive la même chose que la louve Naya (NDLR : elle avait été tuée par des chasseurs). Évitons tous ces endroits pendant un certain temps et laissons les loups se reposer", conseille-t-elle. Le ministre appelle également les détenteurs de moutons, de chèvres, d'alpagas et d'autres petits animaux à faire appel aux subventions de "Natuur en Bos" pour protéger leurs animaux. Les loups se sont multipliés ces derniers mois en Belgique, aussi bien au nord qu'au sud de la frontière linguistique. En Wallonie, on peut espérer la création d'une meute, si Akéla, la nouvelle louve apparue sur son territoire fait des petits. Cette meute pourrait voir le jour dès cette année, dans les Hautes-Fagnes, selon le SPW Environnement.Depuis le début de l'année, quatre nouveaux loups ont été découverts en Wallonie. Cela porte le nombre à six puisque deux spécimens avaient été découverts l'année dernière. Quatre mâles errent seuls et, depuis peu, un couple de loups se trouvent dans les Hautes Fagnes. Ces bêtes viennent de France, d'Allemagne et de Pologne. En Flandre également, cinq loups ont déjà été aperçus. Selon Jan Loos, la Belgique va devenir le carrefour des loups en Europe.