La cheffe du gouvernement a été interpellée par le chef de groupe PTB, Raoul Hedebouw. Selon les calculs du parti communiste, la définition des secteurs est tellement large qu'elle englobe de deux à trois millions de travailleurs et certaines entreprises en profitent alors qu'elles produisent du matériel comme des chaises en plastique ou de l'armement. Les règles de confinement, notamment de distance sociale ou de télétravail, font l'objet d'une plus grande souplesse car les entreprises de ces secteurs ne peuvent fermer. "Ces obligations ne peuvent s'appliquer linéairement dans tous les secteurs, par exemple la distance sociale pour le personnel soignant. Mais ce n'est pas parce que ces règles ne sont pas totalement obligatoires qu'elles ne peuvent être appliquées", a souligné Mme Wilmès. "Si ce n'est pas suffisamment clair, nous allons clarifier vendredi", a-t-elle ajouté. (Belga)

La cheffe du gouvernement a été interpellée par le chef de groupe PTB, Raoul Hedebouw. Selon les calculs du parti communiste, la définition des secteurs est tellement large qu'elle englobe de deux à trois millions de travailleurs et certaines entreprises en profitent alors qu'elles produisent du matériel comme des chaises en plastique ou de l'armement. Les règles de confinement, notamment de distance sociale ou de télétravail, font l'objet d'une plus grande souplesse car les entreprises de ces secteurs ne peuvent fermer. "Ces obligations ne peuvent s'appliquer linéairement dans tous les secteurs, par exemple la distance sociale pour le personnel soignant. Mais ce n'est pas parce que ces règles ne sont pas totalement obligatoires qu'elles ne peuvent être appliquées", a souligné Mme Wilmès. "Si ce n'est pas suffisamment clair, nous allons clarifier vendredi", a-t-elle ajouté. (Belga)