"Nous avons toujours dit que l'instauration d'une limitation de vitesse logique (70km/h) devait être associée à un contrôle efficace, ce qui n'a jamais été le cas dans le tunnel Leopold II", fustige l'organisation. La diminution et le nouveau système de contrôle de trajet ne serviraient "qu'à faire rentrer un maximum d'amendes dans les caisses de l'Etat", selon Touring. "Les pirates de la route roulent aujourd'hui à une vitesse bien supérieure à 70km/h, on punit donc une grande majorité qui s'y tient avec une mesure destinée à une petite minorité." Touring n'est pas opposé au contrôle d'itinéraire, au contraire, mais l'organisation insiste pour que soient instaurées des limitations adaptées à la situation et à l'aménagement de la route. "Dans le tunnel Léopold II, il n'y a aucune situation considérée comme conflictuelle et aucune possibilité de traverser, de tourner à gauche, il n'y a ni piéton ni cycliste et il y a deux bandes de circulation dans chaque sens, séparées par un mur. Où est le problème?" Selon l'organisation, qui a effectué un test sur des routes régionales similaires où la vitesse est limitée à 50km/h, seuls trois conducteurs sur dix ne seraient pas en infraction. (Belga)

"Nous avons toujours dit que l'instauration d'une limitation de vitesse logique (70km/h) devait être associée à un contrôle efficace, ce qui n'a jamais été le cas dans le tunnel Leopold II", fustige l'organisation. La diminution et le nouveau système de contrôle de trajet ne serviraient "qu'à faire rentrer un maximum d'amendes dans les caisses de l'Etat", selon Touring. "Les pirates de la route roulent aujourd'hui à une vitesse bien supérieure à 70km/h, on punit donc une grande majorité qui s'y tient avec une mesure destinée à une petite minorité." Touring n'est pas opposé au contrôle d'itinéraire, au contraire, mais l'organisation insiste pour que soient instaurées des limitations adaptées à la situation et à l'aménagement de la route. "Dans le tunnel Léopold II, il n'y a aucune situation considérée comme conflictuelle et aucune possibilité de traverser, de tourner à gauche, il n'y a ni piéton ni cycliste et il y a deux bandes de circulation dans chaque sens, séparées par un mur. Où est le problème?" Selon l'organisation, qui a effectué un test sur des routes régionales similaires où la vitesse est limitée à 50km/h, seuls trois conducteurs sur dix ne seraient pas en infraction. (Belga)