La semaine de sensibilisation nationale a pour but de conscientiser le grand public sur la prévention cardiovasculaire, première cause de mortalité en Belgique, et d'inciter les Belges à prendre soin de leur coeur et de leurs artères. Cette année, la Ligue cardiologique belge met l'accent sur le sucre ajouté. L'obésité et le diabète sont des facteurs de risques importants. Aujourd'hui, on considère qu'un Belge sur 12 est diabétique, et on prévoit que ce chiffre passera à un Belge sur 10 en 2030, annonce l'organisation par communiqué. Ce constat inquiète la Ligue car 50% des diabétiques meurent à cause de problèmes cardiovasculaires. "La plupart des gens ignorent qu'en buvant seulement une cannette de soda, on atteint déjà 70% des quantités maximales quotidiennes de sucre recommandées par l'Organisation Mondiale de la Santé, soit 50 grammes. Autant dire que certains jeunes adultes dépassent rapidement cette dose en une journée", ajoute Sandrine Daoud, Directrice Générale de la Ligue cardiologique belge. Tout au long de la semaine, des activités auront lieu, notamment dans différents centres de revalidation cardiaque. (Belga)