Le 13 octobre dernier, la parution d'un livre d'entretiens en néerlandais avait révélés que plutôt qu'un châtiment divin, Mgr Léonard voyait le sida comme une sorte de "justice immanente". Jouer avec la nature profonde de l'amour humain conduisait toujours, selon lui, à des catastrophes à tous les niveaux.

Le 23 octobre, l'avocat Jean-Marie de Meester dénonçait les propos tenus par Mgr Léonard dans une interview laissant clairement entendre que l'homosexualité était une forme inférieure de sexualité et que les homo- et bisexuels était inférieurs.

Et le 27 octobre, dans une interview accordée à la RTBF, il avait affirmé qu'un jugement des prêtres pédophiles n'était pas nécessairement la réponse évidente et adéquate.

Mgr Léonard a tenu à s'expliquer sur ses propos.

Le Vif.be

Le 13 octobre dernier, la parution d'un livre d'entretiens en néerlandais avait révélés que plutôt qu'un châtiment divin, Mgr Léonard voyait le sida comme une sorte de "justice immanente". Jouer avec la nature profonde de l'amour humain conduisait toujours, selon lui, à des catastrophes à tous les niveaux.Le 23 octobre, l'avocat Jean-Marie de Meester dénonçait les propos tenus par Mgr Léonard dans une interview laissant clairement entendre que l'homosexualité était une forme inférieure de sexualité et que les homo- et bisexuels était inférieurs. Et le 27 octobre, dans une interview accordée à la RTBF, il avait affirmé qu'un jugement des prêtres pédophiles n'était pas nécessairement la réponse évidente et adéquate. Mgr Léonard a tenu à s'expliquer sur ses propos.Le Vif.be