Le Premier ministre Krisjanis Karins a déposé des fleurs au pied d'un monument dédié aux barricades, mais les cérémonies de commémoration ont été strictement limitées en raison des restrictions dues à la pandémie de Covid-19. "Avec une attitude responsable vis-à-vis du fardeau (que représente) aujourd'hui le Covid, nous avons fait de la Lettonie un pays fort et ouvert, honorant l'exemple donné par les défenseurs des barricades il y a 30 ans", a écrit M. Karins sur Twitter. La dirigeante de l'opposition bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa a déclaré que la lutte pour l'indépendance dans les ex-républiques soviétiques d'Estonie, de Lituanie et de Lettonie pourrait être un exemple pour les Bélarusses opposés au régime du président Alexandre Loukachenko. "Les Bélarusses empruntent aujourd'hui ce chemin, et nous sommes inspirés par nos voisins baltes", a-t-elle déclaré. La cheffe de file de l'opposition bélarusse a trouvé refuge en août dernier en Lituanie après avoir affronté à l'élection présidentielle Alexandre Loukachenko dont la réélection, jugée frauduleuse, est contestée par l'opposition. Au cours de l'assaut des forces soviétiques en Lettonie en janvier 1991, quelques jours après une intervention similaire en Lituanie, huit militants dont deux membres des forces de l'ordre pro-démocratie et deux cameramen de la télévision avaient été tués. L'Union soviétique a formellement reconnu l'indépendance des pays baltes le 6 septembre 1991. (Belga)

Le Premier ministre Krisjanis Karins a déposé des fleurs au pied d'un monument dédié aux barricades, mais les cérémonies de commémoration ont été strictement limitées en raison des restrictions dues à la pandémie de Covid-19. "Avec une attitude responsable vis-à-vis du fardeau (que représente) aujourd'hui le Covid, nous avons fait de la Lettonie un pays fort et ouvert, honorant l'exemple donné par les défenseurs des barricades il y a 30 ans", a écrit M. Karins sur Twitter. La dirigeante de l'opposition bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa a déclaré que la lutte pour l'indépendance dans les ex-républiques soviétiques d'Estonie, de Lituanie et de Lettonie pourrait être un exemple pour les Bélarusses opposés au régime du président Alexandre Loukachenko. "Les Bélarusses empruntent aujourd'hui ce chemin, et nous sommes inspirés par nos voisins baltes", a-t-elle déclaré. La cheffe de file de l'opposition bélarusse a trouvé refuge en août dernier en Lituanie après avoir affronté à l'élection présidentielle Alexandre Loukachenko dont la réélection, jugée frauduleuse, est contestée par l'opposition. Au cours de l'assaut des forces soviétiques en Lettonie en janvier 1991, quelques jours après une intervention similaire en Lituanie, huit militants dont deux membres des forces de l'ordre pro-démocratie et deux cameramen de la télévision avaient été tués. L'Union soviétique a formellement reconnu l'indépendance des pays baltes le 6 septembre 1991. (Belga)