La révolution des tâches ménagères est en marche, mais les différences persistent encore très clairement dans certains domaines. D'après les résultats d'une étude IPSOS en collaboration avec une grande marque de produits à lessiver, les stéréotypes ont encore la vie dure dans ce domaine. Ainsi, le bricolage et la lessive restent les symboles d'une répartition encore inégale des tâches ménagères. Trier le linge et lancer une lessive incomberaient à 19% aux hommes et 81% aux femmes.

Environ 90 % des femmes disent se sentir à l'aise dans les tâches liées à la lessive, alors que seulement un peu plus de la moitié des hommes se sentent en confiance avec celle-ci. On observe néanmoins une légère évolution auprès des hommes de moins 35 ans. Un tiers des femmes déclarent aussi avoir plus de mal à déléguer des tâches telles que la lessive et le repassage. Et dans 71% des cas, ce sont les hommes qui s'attèlent au bricolage.

Seulement 35% des répondants à cette étude estiment la répartition des tâches beaucoup plus équilibrée aujourd'hui par rapport à l'époque de leurs parents. 86% des parents souhaitent davantage donner le bon exemple à leurs enfants en s'occupant de manière équitable des tâches ménagères, et 70% estiment arriver à transmettre à leurs enfants un nouveau modèle, différent de celui observé étant jeunes. Par ailleurs, les couples les plus jeunes, soit entre 2 et 8 ans de vie commune, sont plus enclins à un partage équitable des tâches par rapport aux autres couples.