Lors d'un repas au restaurant en 2012, M. Moreau aurait demandé cette faveur à l'ancienne magistrate fédérale Nadine Jamar, aujourd'hui à la retraite. "Quand on m'a fait cette proposition, je me suis levée de table comme une furie, j'ai voulu payer mon repas, mais la note avait déjà été réglée", raconte Mme Jamar, qui avait à l'époque déposé une plainte pour tentative de corruption. En échange de sa future intercession auprès du juge d'instruction Philippe Richard, la magistrate aurait reçu l'assurance que l'avenir de son beau-fils, employé chez Tecteo, se déroulerait sous les meilleurs auspices. Stéphane Moreau dément ces accusations et assure avoir porté plainte pour diffamation. Le parquet général de Liège demandera lundi son renvoi devant le tribunal correctionnel pour corruption active. (Belga)

Lors d'un repas au restaurant en 2012, M. Moreau aurait demandé cette faveur à l'ancienne magistrate fédérale Nadine Jamar, aujourd'hui à la retraite. "Quand on m'a fait cette proposition, je me suis levée de table comme une furie, j'ai voulu payer mon repas, mais la note avait déjà été réglée", raconte Mme Jamar, qui avait à l'époque déposé une plainte pour tentative de corruption. En échange de sa future intercession auprès du juge d'instruction Philippe Richard, la magistrate aurait reçu l'assurance que l'avenir de son beau-fils, employé chez Tecteo, se déroulerait sous les meilleurs auspices. Stéphane Moreau dément ces accusations et assure avoir porté plainte pour diffamation. Le parquet général de Liège demandera lundi son renvoi devant le tribunal correctionnel pour corruption active. (Belga)