Après l'interpellation cette semaine à Dubaï de Ridouan Taghi, 41 ans, qualifié de criminel le plus recherché des Pays-Bas pour ses liens présumés avec le milieu de la drogue, la justice belge a décidé de renforcer sa collaboration avec l'émirat. Le parquet fédéral veut conclure un accord le plus rapidement possible pour faciliter l'interpellation et l'extradition de criminels de la drogue. "Nous constatons que des organisations criminelles de haut vol, liées à la drogue mais aussi à la criminalité financière, se cachent à Dubaï pour y placer ou investir leurs revenus", affirme le procureur fédéral adjoint Eric Bisschop. Le parquet et la police visent une dizaine de barons de la drogue anversois, dont certains se seraient installés à Dubaï tandis que d'autres feraient des allers-retours entre la Belgique et l'émirat. L'un d'entre eux, Othman E.B., âgé de 30 ans, est connu des autorités pour son implication dans le trafic de cocaïne. (Belga)

Après l'interpellation cette semaine à Dubaï de Ridouan Taghi, 41 ans, qualifié de criminel le plus recherché des Pays-Bas pour ses liens présumés avec le milieu de la drogue, la justice belge a décidé de renforcer sa collaboration avec l'émirat. Le parquet fédéral veut conclure un accord le plus rapidement possible pour faciliter l'interpellation et l'extradition de criminels de la drogue. "Nous constatons que des organisations criminelles de haut vol, liées à la drogue mais aussi à la criminalité financière, se cachent à Dubaï pour y placer ou investir leurs revenus", affirme le procureur fédéral adjoint Eric Bisschop. Le parquet et la police visent une dizaine de barons de la drogue anversois, dont certains se seraient installés à Dubaï tandis que d'autres feraient des allers-retours entre la Belgique et l'émirat. L'un d'entre eux, Othman E.B., âgé de 30 ans, est connu des autorités pour son implication dans le trafic de cocaïne. (Belga)