Une petite fille de 8 ans, Tayla, se serait retrouvée seule, à son domicile, face à un ou plusieurs chiens qui l'avaient mortellement attaquée. Un juge d'instruction avait été saisi pour homicide involontaire. Pour la SPA louviéroise, qui a indiqué ne pas craindre un nouveau procès, "il est inenvisageable pour le refuge de restituer un animal à la mère et d'accéder à son souhait". La SPA La Louvière constate également "qu'aucune autorité judiciaire ou administrative n'aurait le souhait d'empêcher la restitution d'animaux dans un contexte qui pose la question de la maltraitance et du bien-être animal, dont la SPA se veut soucieuse, et que ces questions sont toujours ouvertes dans le dossier judiciaire". (Belga)

Une petite fille de 8 ans, Tayla, se serait retrouvée seule, à son domicile, face à un ou plusieurs chiens qui l'avaient mortellement attaquée. Un juge d'instruction avait été saisi pour homicide involontaire. Pour la SPA louviéroise, qui a indiqué ne pas craindre un nouveau procès, "il est inenvisageable pour le refuge de restituer un animal à la mère et d'accéder à son souhait". La SPA La Louvière constate également "qu'aucune autorité judiciaire ou administrative n'aurait le souhait d'empêcher la restitution d'animaux dans un contexte qui pose la question de la maltraitance et du bien-être animal, dont la SPA se veut soucieuse, et que ces questions sont toujours ouvertes dans le dossier judiciaire". (Belga)