Il ne s'agit toutefois pas du jour le plus froid de cet été puisque le 22 juin dernier, il faisait à peine 15°C, a ajouté David Dehenauw, météorologue à l'Institut royal météorologique (IRM). Sur son site web, Frank Deboosere apporte des précisions sur ces mesures de températures maximale et minimale les plus basses et les plus élevées. Malgré la journée fort froide que nous avons connue mardi, les chiffres de ces dernières années tendent à montrer que l'on connaît surtout des records de chaleur. "Il s'agit clairement de l'effet du réchauffement climatique", a réagi le présentateur de la VRT. Rien que cette année, sept jours ont été marqués par la température maximale la plus élevée et quatre jours par la température minimale la plus élevée. En revanche, un seul jour, le mardi 17 août donc, a connu la température maximale la plus basse. Aucun jour de cette année n'a enregistré de température minimale la plus basse. Depuis 2010, un total de 93 jours a connu un record quotidien de température maximale la plus élevée et 80 jours de température minimale la plus élevée, contre seulement 14 jours avec la température maximale la plus basse et quatre jours avec la température minimale la plus basse. Mardi, les mesures ont également montré que nous connaissons l'été météorologique (une période qui s'étend du 1er juin au 31 août) le plus humide depuis le début des relevés. Il reste encore une quinzaine de jours, mais la commune d'Uccle, où se situe le parc climatologique qui sert de référence pour la climatologie en Belgique, a enregistré 365,5 mm de précipitations depuis le début du mois de juin. C'est déjà plus que le précédent record de 364,8 mm établi en 1992. À titre de comparaison, la quantité moyenne de précipitations à Uccle pendant l'été est de 225 mm. (Belga)

Il ne s'agit toutefois pas du jour le plus froid de cet été puisque le 22 juin dernier, il faisait à peine 15°C, a ajouté David Dehenauw, météorologue à l'Institut royal météorologique (IRM). Sur son site web, Frank Deboosere apporte des précisions sur ces mesures de températures maximale et minimale les plus basses et les plus élevées. Malgré la journée fort froide que nous avons connue mardi, les chiffres de ces dernières années tendent à montrer que l'on connaît surtout des records de chaleur. "Il s'agit clairement de l'effet du réchauffement climatique", a réagi le présentateur de la VRT. Rien que cette année, sept jours ont été marqués par la température maximale la plus élevée et quatre jours par la température minimale la plus élevée. En revanche, un seul jour, le mardi 17 août donc, a connu la température maximale la plus basse. Aucun jour de cette année n'a enregistré de température minimale la plus basse. Depuis 2010, un total de 93 jours a connu un record quotidien de température maximale la plus élevée et 80 jours de température minimale la plus élevée, contre seulement 14 jours avec la température maximale la plus basse et quatre jours avec la température minimale la plus basse. Mardi, les mesures ont également montré que nous connaissons l'été météorologique (une période qui s'étend du 1er juin au 31 août) le plus humide depuis le début des relevés. Il reste encore une quinzaine de jours, mais la commune d'Uccle, où se situe le parc climatologique qui sert de référence pour la climatologie en Belgique, a enregistré 365,5 mm de précipitations depuis le début du mois de juin. C'est déjà plus que le précédent record de 364,8 mm établi en 1992. À titre de comparaison, la quantité moyenne de précipitations à Uccle pendant l'été est de 225 mm. (Belga)