"Nous faisons partie de la FGTB nationale et donc nous prenons part à l'action décidée la semaine dernière au bureau national. Notre préavis de grève a été envoyé à la SNCB", explique Ludo Sempels, de la CGSP-Cheminots. La grève touchera le rail dès le 12 février à 22h jusqu'au 13 février, même heure, a confirmé le syndicat socialiste CGSP Cheminots. La SNCB mettra en place un service minimum comme le prévoit désormais la loi. Les syndicats des Tec, de la Stib et de De Lijn ont également appelé à participer à la grève nationale, a indiqué jeudi la CSC-Transcom.

Le front commun syndical avait constaté la semaine dernière "l'échec" des négociations au sein du Groupe des 10 sur un accord interprofessionnel 2019-2020 en raison d'une marge salariale de 0,8% jugée trop faible. Les trois syndicats ont appelé dans la foulée à une grève nationale le mercredi 13 février, dans tous les secteurs et à travers tout le pays.