Les syndicats ont rencontré le ministre de la Justice mardi afin d'évoquer le mouvement de grève entamé jeudi dernier en raison d'une pénurie de personnel. "Ce fut une conversation constructive", indique Eddy De Smedt du syndicat libéral. "Le ministre a écouté nos revendications mais n'a pas proposé de solution. Il en a confié la responsabilité à la direction locale." Ce mardi, la direction a également rencontré le personnel pour la première fois. "Elle a écouté les griefs du personnel et des syndicats, et a reconnu que la situation était difficile", décrit Kathleen Van de Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire. "Mais elle n'a pas accepté la proposition des syndicats d'alterner une journée de visite et une journée de promenade pour les détenus." Une nouvelle rencontre entre le personnel et la direction est programmée jeudi. (Belga)