Chaque manifestant a droit à une heure d'action. Une membre du Bral, un mouvement prônant des initiatives durables à Bruxelles, a lancé la mobilisation devant le cabinet de Rudi Vervoort avec un message sur la qualité de l'air. C'était Zanna Vanrenterghem, porte-parole de la Coalition Climat, composée d'associations environnementales, de syndicats et de collectifs citoyens, qui avait ouvert l'événement le matin devant le parlement wallon, suivie par Adélaïde Charlier, co-organisatrice de Youth for Climate. "Nous voulons mettre la pression sur nos différents gouvernements car ils devront voter la loi Climat européenne dans deux semaines", a expliqué Adélaïde Charlier. "Pour l'instant, nos politiques sont en train de renier complètement l'Accord de Paris (qui prévoit de contenir la hausse du mercure bien en-deçà de 2°C et si possible à +1,5°C, NDLR)". Pour parvenir à la neutralité carbone à l'horizon 2050, la Commission européenne propose une réduction d'au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre pour 2030. Le parlement européen plaide pour aller jusqu'à -60%. Les États membres doivent encore s'accorder. Le sommet des 10 et 11 décembre prochains abordera la question. Les engagements pris par les Etats signataires de l'Accord de Paris placent la Terre sur une trajectoire de réchauffement d'au moins 3°C. "Les impacts des changements climatiques se répètent et s'aggravent", estime Nicolas Van Nuffel, président de la Coalition Climat. "Lutter efficacement contre la crise climatique implique plus d'ambition à tous les niveaux". Mathieu Soete, expert Climat chez Greenpeace, ajoute qu'"en transformant notre industrie et énergie, en isolant nos maisons ou en rendant notre nourriture plus locale et végétale, de formidables opportunités en termes d'emploi et de participation citoyenne se présentent. Chaque dixième de degré compte pour maintenir le réchauffement sous la barre des 1,5°C". En soirée, pour respecter le couvre-feu, les participants se relayeront en vidéo depuis le siège de Greenpeace. Mardi, la manifestation visera le gouvernement flamand et mercredi le gouvernement fédéral. (Belga)

Chaque manifestant a droit à une heure d'action. Une membre du Bral, un mouvement prônant des initiatives durables à Bruxelles, a lancé la mobilisation devant le cabinet de Rudi Vervoort avec un message sur la qualité de l'air. C'était Zanna Vanrenterghem, porte-parole de la Coalition Climat, composée d'associations environnementales, de syndicats et de collectifs citoyens, qui avait ouvert l'événement le matin devant le parlement wallon, suivie par Adélaïde Charlier, co-organisatrice de Youth for Climate. "Nous voulons mettre la pression sur nos différents gouvernements car ils devront voter la loi Climat européenne dans deux semaines", a expliqué Adélaïde Charlier. "Pour l'instant, nos politiques sont en train de renier complètement l'Accord de Paris (qui prévoit de contenir la hausse du mercure bien en-deçà de 2°C et si possible à +1,5°C, NDLR)". Pour parvenir à la neutralité carbone à l'horizon 2050, la Commission européenne propose une réduction d'au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre pour 2030. Le parlement européen plaide pour aller jusqu'à -60%. Les États membres doivent encore s'accorder. Le sommet des 10 et 11 décembre prochains abordera la question. Les engagements pris par les Etats signataires de l'Accord de Paris placent la Terre sur une trajectoire de réchauffement d'au moins 3°C. "Les impacts des changements climatiques se répètent et s'aggravent", estime Nicolas Van Nuffel, président de la Coalition Climat. "Lutter efficacement contre la crise climatique implique plus d'ambition à tous les niveaux". Mathieu Soete, expert Climat chez Greenpeace, ajoute qu'"en transformant notre industrie et énergie, en isolant nos maisons ou en rendant notre nourriture plus locale et végétale, de formidables opportunités en termes d'emploi et de participation citoyenne se présentent. Chaque dixième de degré compte pour maintenir le réchauffement sous la barre des 1,5°C". En soirée, pour respecter le couvre-feu, les participants se relayeront en vidéo depuis le siège de Greenpeace. Mardi, la manifestation visera le gouvernement flamand et mercredi le gouvernement fédéral. (Belga)