Ce transfert marque l'aboutissement d'un projet que l'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Ronald Gidwitz, a lancé en 2019, année du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes, de créer un fonds pour restaurer le Mémorial du Mardasson. "C'est une façon de remercier le peuple belge qui, immédiatement après la guerre, a collecté des fonds pour concevoir et construire un mémorial en souvenir éternel de ses libérateurs américains de la Bataille des Ardennes.

La Régie des Bâtiments et la ville de Bastogne ont accepté qu'un bail de 99 ans soit conclu entre le Royaume de Belgique et l'"American Battle Monuments Commission" (ABMC), qui sera donc désormais en charge de la gestion et de l'entretien du Mémorial du Mardasson", a expliqué l'ambassade dans un communiqué.

Une plaque a été inaugurée samedi midi au Mémorial, en présence du bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen, de l'ambassadeur Gidwitz, du secrétaire de l'ABMC, William M. Matz, Jr. et du secrétaire d'État belge Mathieu Michel, chargé de la Régie des bâtiments. Le nouveau mémorial portera le nom de Mémorial de la Bataille des Ardennes au Mardasson. C'est le seul mémorial commémorant toutes les forces américaines qui ont combattu durant la Bataille des Ardennes, qui fut l'engagement américain le plus important et le plus sanglant sur le territoire européen durant la Seconde Guerre mondiale.

Les pertes américaines se chiffrèrent à 19.000 morts et près de 60.000 blessés en près de six semaines. Le Mémorial du Mardasson a été inauguré en juillet 1950 en présence du général Anthony McAuliffe, commandant de la 101e division aéroportée lors de la Bataille des Ardennes, et il symbolise le lien durable entre Bastogne et les forces armées américaines qui ont combattu pendant la Bataille des Ardennes. Commémorer le sacrifice de ceux qui ont combattu si vaillamment, en particulier ceux qui ont donné leur vie, est au coeur de la mission de l'ABMC, a rappelé l'ambassade.

Créée par le Congrès américain en 1923, l'ABMC est une agence fédérale qui honore les services des forces armées américaines à l'étranger en sauvegardant et en promouvant les cimetières et mémoriaux américains à l'étranger.

Avec la signature de cet accord pour gérer le Mémorial de la Bataille des Ardennes au Mardasson, l'ABMC gère et entretient désormais 31 monuments et 26 cimetières à travers le monde. En plus du Mémorial du Mardasson, l'ABMC honore les exploits et sacrifices des forces armées américaines pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales dans trois cimetières et deux autres monuments en Belgique, a souligné l'ambassade. Le Mardasson doit son nom à une petite mare située sur le lieu-dit "Asson", au nord-est de la ville de Bastogne.

Ce transfert marque l'aboutissement d'un projet que l'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Ronald Gidwitz, a lancé en 2019, année du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes, de créer un fonds pour restaurer le Mémorial du Mardasson. "C'est une façon de remercier le peuple belge qui, immédiatement après la guerre, a collecté des fonds pour concevoir et construire un mémorial en souvenir éternel de ses libérateurs américains de la Bataille des Ardennes.La Régie des Bâtiments et la ville de Bastogne ont accepté qu'un bail de 99 ans soit conclu entre le Royaume de Belgique et l'"American Battle Monuments Commission" (ABMC), qui sera donc désormais en charge de la gestion et de l'entretien du Mémorial du Mardasson", a expliqué l'ambassade dans un communiqué. Une plaque a été inaugurée samedi midi au Mémorial, en présence du bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen, de l'ambassadeur Gidwitz, du secrétaire de l'ABMC, William M. Matz, Jr. et du secrétaire d'État belge Mathieu Michel, chargé de la Régie des bâtiments. Le nouveau mémorial portera le nom de Mémorial de la Bataille des Ardennes au Mardasson. C'est le seul mémorial commémorant toutes les forces américaines qui ont combattu durant la Bataille des Ardennes, qui fut l'engagement américain le plus important et le plus sanglant sur le territoire européen durant la Seconde Guerre mondiale. Les pertes américaines se chiffrèrent à 19.000 morts et près de 60.000 blessés en près de six semaines. Le Mémorial du Mardasson a été inauguré en juillet 1950 en présence du général Anthony McAuliffe, commandant de la 101e division aéroportée lors de la Bataille des Ardennes, et il symbolise le lien durable entre Bastogne et les forces armées américaines qui ont combattu pendant la Bataille des Ardennes. Commémorer le sacrifice de ceux qui ont combattu si vaillamment, en particulier ceux qui ont donné leur vie, est au coeur de la mission de l'ABMC, a rappelé l'ambassade. Créée par le Congrès américain en 1923, l'ABMC est une agence fédérale qui honore les services des forces armées américaines à l'étranger en sauvegardant et en promouvant les cimetières et mémoriaux américains à l'étranger. Avec la signature de cet accord pour gérer le Mémorial de la Bataille des Ardennes au Mardasson, l'ABMC gère et entretient désormais 31 monuments et 26 cimetières à travers le monde. En plus du Mémorial du Mardasson, l'ABMC honore les exploits et sacrifices des forces armées américaines pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales dans trois cimetières et deux autres monuments en Belgique, a souligné l'ambassade. Le Mardasson doit son nom à une petite mare située sur le lieu-dit "Asson", au nord-est de la ville de Bastogne.