Baptisée "Plaisir d'apprendre", l'initiative visera principalement l'organisation de cours de français, de mathématiques, de sciences et de langues pour des élèves allant de la 6e primaire jusqu'à la 5e secondaire. Ces cours devront représenter au moins 50% du temps global d'activités proposé, le restant pouvant être des activités sportives ou culturelles. "En cette période de crise sanitaire, il s'agit de proposer une réponse concrète au décrochage scolaire, de permettre à un maximum de jeunes de préparer sereinement l'année prochaine et, à travers les activités proposées, de préserver au maximum leur santé mentale en créant du lien social", selon le ministre-président de la FWB, Pierre-Yves Jeholet (MR). Ces programmes devront se dérouler au minimum durant une semaine, entre le 1er juillet et le 31 août 2021. Le budget de 3 millions d'euros permettra aux communes de bénéficier d'une subvention de 125 euros par élève. Pour encadrer ces jeunes, les communes wallonnes et bruxelloises sont d'ailleurs encouragées à embaucher des étudiants des universités et Hautes écoles, et leur offrir ainsi la possibilité de décrocher un job étudiant dont l'offre pourrait à nouveau être moindre cet été vu la situation sanitaire. Les communes intéressées ont jusqu'au 18 juin pour se manifester après du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. (Belga)

Baptisée "Plaisir d'apprendre", l'initiative visera principalement l'organisation de cours de français, de mathématiques, de sciences et de langues pour des élèves allant de la 6e primaire jusqu'à la 5e secondaire. Ces cours devront représenter au moins 50% du temps global d'activités proposé, le restant pouvant être des activités sportives ou culturelles. "En cette période de crise sanitaire, il s'agit de proposer une réponse concrète au décrochage scolaire, de permettre à un maximum de jeunes de préparer sereinement l'année prochaine et, à travers les activités proposées, de préserver au maximum leur santé mentale en créant du lien social", selon le ministre-président de la FWB, Pierre-Yves Jeholet (MR). Ces programmes devront se dérouler au minimum durant une semaine, entre le 1er juillet et le 31 août 2021. Le budget de 3 millions d'euros permettra aux communes de bénéficier d'une subvention de 125 euros par élève. Pour encadrer ces jeunes, les communes wallonnes et bruxelloises sont d'ailleurs encouragées à embaucher des étudiants des universités et Hautes écoles, et leur offrir ainsi la possibilité de décrocher un job étudiant dont l'offre pourrait à nouveau être moindre cet été vu la situation sanitaire. Les communes intéressées ont jusqu'au 18 juin pour se manifester après du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. (Belga)