En six points, la Fwa s'en prend aux arguments développés par la campagne "Jours Sans Viande" et explique pourquoi elle est convaincue que consommer moins de viande ne va pas réellement améliorer l'état de notre planète. La Fwa démonte notamment l'argument de la déforestation qu'implique la consommation de viande, "non valable", selon la Fédération, puisqu'"on ne déforeste pas en Wallonie". La Fwa conteste ensuite les chiffres relayés par la campagne "Jours Sans Viande" selon lesquels huit kilos de fourrage sont nécessaires pour produire un kilo de viande de boeuf. "Ces chiffres ne correspondent pas du tout à ce qui se fait chez nous. Les bovins se nourrissent essentiellement d'herbe: pour un kilo de boeuf, on compte 25 kilos d'herbe et deux kilos de complément". La Fédération aborde plus loin l'argument des gaz à effet de serre. "Notre agriculture occupe près de 50% du territoire et produit 10% des gaz à effet de serre. Parmi ces 10%, l'élevage de ruminants est responsable de 6% des GES." Par ailleurs, là où "Jours Sans Viande" estime qu'un kilo de viande exige 15.000 litres d'eau, la FWA indique qu'un bovin boit en moyenne une trentaine de litres d'eau par jour. Pour consommer responsable et préserver l'environnement, la FWA invite dès lors à favoriser les produits locaux, de saison et faits maison. (Belga)

En six points, la Fwa s'en prend aux arguments développés par la campagne "Jours Sans Viande" et explique pourquoi elle est convaincue que consommer moins de viande ne va pas réellement améliorer l'état de notre planète. La Fwa démonte notamment l'argument de la déforestation qu'implique la consommation de viande, "non valable", selon la Fédération, puisqu'"on ne déforeste pas en Wallonie". La Fwa conteste ensuite les chiffres relayés par la campagne "Jours Sans Viande" selon lesquels huit kilos de fourrage sont nécessaires pour produire un kilo de viande de boeuf. "Ces chiffres ne correspondent pas du tout à ce qui se fait chez nous. Les bovins se nourrissent essentiellement d'herbe: pour un kilo de boeuf, on compte 25 kilos d'herbe et deux kilos de complément". La Fédération aborde plus loin l'argument des gaz à effet de serre. "Notre agriculture occupe près de 50% du territoire et produit 10% des gaz à effet de serre. Parmi ces 10%, l'élevage de ruminants est responsable de 6% des GES." Par ailleurs, là où "Jours Sans Viande" estime qu'un kilo de viande exige 15.000 litres d'eau, la FWA indique qu'un bovin boit en moyenne une trentaine de litres d'eau par jour. Pour consommer responsable et préserver l'environnement, la FWA invite dès lors à favoriser les produits locaux, de saison et faits maison. (Belga)