La Première ministre, Sophie Wilmès (MR), aurait dû poser ce jeudi la question de confiance au parlement, comme elle s'y était engagée le 17 mars. Les discussions pour former un gouvernement Vivaldi ont toutefois pris du retard. Pour conserver un gouvernement de plein exercice alors que la crise sanitaire est loin d'être finie, les sept partis de la Vivaldi lui ont demandé de poursuivre sa tâche pendant encore 15 jours. (Belga)

La Première ministre, Sophie Wilmès (MR), aurait dû poser ce jeudi la question de confiance au parlement, comme elle s'y était engagée le 17 mars. Les discussions pour former un gouvernement Vivaldi ont toutefois pris du retard. Pour conserver un gouvernement de plein exercice alors que la crise sanitaire est loin d'être finie, les sept partis de la Vivaldi lui ont demandé de poursuivre sa tâche pendant encore 15 jours. (Belga)