L'homme, identifié par les médias norvégiens comme Philip Manshaus, âgé de 21 ans, a été présenté à un juge à 13H00 en vue de son placement en détention provisoire. La police d'Oslo a étendu les soupçons -qui ne portaient jusqu'alors que sur "homicide" et "tentative d'homicide"- pour y inclure la qualification d'"acte terroriste", selon un communiqué publié dans la matinée. En droit norvégien, cette qualification des soupçons formels est l'étape précédant une inculpation. La police va requérir son placement en isolement total pour quatre semaines, lors d'une audition pour laquelle elle va demander le huis clos. De son côté, Unni Fries, l'avocate du jeune homme, a indiqué que son client rejetait les accusations dont il fait l'objet. Il est accusé d'avoir ouvert le feu samedi après-midi dans la mosquée Al-Noor à Baerum, banlieue résidentielle d'Oslo, et d'avoir par ailleurs tué sa demi-soeur de 17 ans, dont le cadavre a été retrouvé quelques heures après la fusillade. Muni de deux armes à feu, il avait été maîtrisé par l'une des trois personnes présentes dans la mosquée au moment de l'attaque. L'homme de 65 ans qui s'est jeté sur lui a été légèrement blessé dans l'empoignade. (Belga)