Selon elle, cette féminisation est favorisée par la politique menée par le gouvernement flamand et qui vise à combiner travail et vie privée en permettant le travail à temps partiel, les interruptions de carrière et le télé-travail. Mais des efforts restent à faire pour faciliter aux femmes l'accès aux plus hautes fonction dirigeantes. Mme Pelssers a qualifié de "bonne chose" la quasi-parité numérique atteinte dans la fonction publique flamande, tout en insistant sur les disparités. Ainsi, le domaine du bien-être, de la santé publique et de la famille (WVG) occupe 75% de femmes. Le secteur mobilité et travaux publics est en revanche à 80% masculin, même s'il l'est moins que dans le passé.

Le déséquilibre le plus flagrant se situe au sein de Kind en Gezin - l'équivalent de l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE) francophone - où le personnel est à 91,4% féminin. La haute fonction publique flamande est plus féminisée que son équivalent fédérale (24% de femmes, contre 13), mais la tranche médiane devrait compter davantage de femmes, préconise Mme Pelssers.

Avec Belga

Selon elle, cette féminisation est favorisée par la politique menée par le gouvernement flamand et qui vise à combiner travail et vie privée en permettant le travail à temps partiel, les interruptions de carrière et le télé-travail. Mais des efforts restent à faire pour faciliter aux femmes l'accès aux plus hautes fonction dirigeantes. Mme Pelssers a qualifié de "bonne chose" la quasi-parité numérique atteinte dans la fonction publique flamande, tout en insistant sur les disparités. Ainsi, le domaine du bien-être, de la santé publique et de la famille (WVG) occupe 75% de femmes. Le secteur mobilité et travaux publics est en revanche à 80% masculin, même s'il l'est moins que dans le passé. Le déséquilibre le plus flagrant se situe au sein de Kind en Gezin - l'équivalent de l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE) francophone - où le personnel est à 91,4% féminin. La haute fonction publique flamande est plus féminisée que son équivalent fédérale (24% de femmes, contre 13), mais la tranche médiane devrait compter davantage de femmes, préconise Mme Pelssers. Avec Belga