Le texte vise à mettre un terme au régime actuel, lequel conduit chaque année des parents à former des files pour inscrire leur enfant dans l'école de leur choix. Les écoles où la demande excède l'offre de places devront ainsi obligatoirement utiliser un système d'enregistrement digital, soit celui fourni par l'administration flamande, soit un autre programme qu'elles pourront choisir elles-mêmes. Le nouveau décret met également fin au double contingentement qui visait à réserver 20% des places aux enfants à indices socio-économiques faibles dans les écoles fondamentales. Les établissements scolaires pourront toujours réserver un certain volume de places à certains groupes socio-économiques sous-représentés, mais le décret prévoit que les critères de choix devront être réalisés avec l'accord des autorités communales. (Belga)

Le texte vise à mettre un terme au régime actuel, lequel conduit chaque année des parents à former des files pour inscrire leur enfant dans l'école de leur choix. Les écoles où la demande excède l'offre de places devront ainsi obligatoirement utiliser un système d'enregistrement digital, soit celui fourni par l'administration flamande, soit un autre programme qu'elles pourront choisir elles-mêmes. Le nouveau décret met également fin au double contingentement qui visait à réserver 20% des places aux enfants à indices socio-économiques faibles dans les écoles fondamentales. Les établissements scolaires pourront toujours réserver un certain volume de places à certains groupes socio-économiques sous-représentés, mais le décret prévoit que les critères de choix devront être réalisés avec l'accord des autorités communales. (Belga)