Du coup, on ne peut que saluer celui, en français, que nous adresse la Finlande, qui prendra dès le 1er juillet la présidence tournante du Conseil de l'UE : " Merci à la langue française pour avoir donné à la langue finnoise de jolis mots comme bulevardi (boulevard), terassi (terrasse) et putiikki (boutique) ", peut-on lire sur le quai du métro Schuman. L'histoire ne s'arrête pas là, puisque la Finlande nous offre " un mot en retour " : hän, le pronom inclusif finnois qui signifie il ou elle. " L'égalité des genres est une valeur essentielle tant pour la Finlande que pour ses habitants ", expliquent les concepteurs (et conceptrices).