"Il est plus que temps que notre société ne considère plus comme 'normal' que des gens vivent en rue, mais aussi que les pouvoirs publics changent de paradigme, qu'ils donnent la priorité aux solutions durables plutôt qu'aux mesures de 'gestion de crise', telles que les plans hiver ou de canicule, la création d'abris de nuit, etc.", plaide l'association dans un communiqué.

Selon Infirmiers de rue, les véritables solutions résident dans une meilleure prévention, la création de logements abordables ainsi qu'un renfort de l'accompagnement individuel et intensif des personnes sans-abri.

Ces 10 dernières années, l'asbl, active à Bruxelles et à Liège, a pu reloger plus de 120 personnes. Les subsides ne couvrant que 45% de son budget, l'association lance, parallèlement à ses affiches, un appel aux dons.