La célébration, qui implique le sacrifice d'un animal, commémore la soumission à Dieu du prophète Abraham, commun aux trois grandes religions monothéistes. Elle symbolise l'acte avorté d'Abraham lorsque celui-ci accepta d'égorger son unique fils sur ordre de Dieu. Avant que le prophète n'exécute l'ordre divin, Dieu envoie un bélier qui se substitue au dernier moment à l'enfant pour servir d'offrande. La Fête du sacrifice marque par ailleurs la fin du pèlerinage à la ville sainte de la Mecque (Arabie saoudite), que tout musulman qui en est capable physiquement et financièrement, doit effectuer au moins une fois dans son existence. Dans le cadre de la Fête du sacrifice, la Région de Bruxelles-capitale organisera un abattoir agréé dans le respect de la législation en matière de bien-être animal. L'abattage sans étourdissement préalable y sera autorisé. (Belga)

La célébration, qui implique le sacrifice d'un animal, commémore la soumission à Dieu du prophète Abraham, commun aux trois grandes religions monothéistes. Elle symbolise l'acte avorté d'Abraham lorsque celui-ci accepta d'égorger son unique fils sur ordre de Dieu. Avant que le prophète n'exécute l'ordre divin, Dieu envoie un bélier qui se substitue au dernier moment à l'enfant pour servir d'offrande. La Fête du sacrifice marque par ailleurs la fin du pèlerinage à la ville sainte de la Mecque (Arabie saoudite), que tout musulman qui en est capable physiquement et financièrement, doit effectuer au moins une fois dans son existence. Dans le cadre de la Fête du sacrifice, la Région de Bruxelles-capitale organisera un abattoir agréé dans le respect de la législation en matière de bien-être animal. L'abattage sans étourdissement préalable y sera autorisé. (Belga)