"Nous pensons qu'il s'agit d'un acte terroriste, perpétré par de violents dissidents républicains. Nous estimons à l'heure actuelle que la nouvelle IRA (Armée républicaine irlandaise, NDLR) est probablement à l'origine de cet acte. Il s'agit de notre piste principale", a déclaré aux journalistes le chef de police adjoint Mark Hamilton lors d'une conférence de presse. Il a ajouté qu'un homme armé avait tiré plusieurs coups de feu en direction de la police et de la victime, Lyra McKee, jeudi aux environs de 23h00. La journaliste "a été emmenée par la police à l'hôpital Altnagelvin, mais malheureusement, elle y est décédée. Nous avons ouvert une enquête pour meurtre", a-t-il encore précisé. Selon l'agence littéraire Janklow & Nesbit, Mme McKee est née à Belfast et a beaucoup écrit sur le conflit nord-irlandais et ses conséquences. Sur son compte Twitter, elle a posté jeudi en début de soirée une photo qui semble présenter les violences de Londonderry au cours de la nuit. (Belga)

"Nous pensons qu'il s'agit d'un acte terroriste, perpétré par de violents dissidents républicains. Nous estimons à l'heure actuelle que la nouvelle IRA (Armée républicaine irlandaise, NDLR) est probablement à l'origine de cet acte. Il s'agit de notre piste principale", a déclaré aux journalistes le chef de police adjoint Mark Hamilton lors d'une conférence de presse. Il a ajouté qu'un homme armé avait tiré plusieurs coups de feu en direction de la police et de la victime, Lyra McKee, jeudi aux environs de 23h00. La journaliste "a été emmenée par la police à l'hôpital Altnagelvin, mais malheureusement, elle y est décédée. Nous avons ouvert une enquête pour meurtre", a-t-il encore précisé. Selon l'agence littéraire Janklow & Nesbit, Mme McKee est née à Belfast et a beaucoup écrit sur le conflit nord-irlandais et ses conséquences. Sur son compte Twitter, elle a posté jeudi en début de soirée une photo qui semble présenter les violences de Londonderry au cours de la nuit. (Belga)