"La FEF pense qu'il est de sa responsabilité, en tant qu'organisation représentative des étudiants, de soutenir et de se joindre à ce mouvement tout en respectant profondément son auto-organisation et son indépendance", indique-t-elle mardi dans un communiqué. Une première manifestation avait été organisée par Youth For Climate le jeudi 10 janvier. Quelque 3.000 élèves de l'enseignement flamand avaient alors fait grève pour demander au gouvernement fédéral de prendre des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique sous la barre de 1,5°C. La semaine suivante, ils ont été rejoints par des élèves de l'enseignement francophone, portant leur nombre à 12.500. (Belga)

"La FEF pense qu'il est de sa responsabilité, en tant qu'organisation représentative des étudiants, de soutenir et de se joindre à ce mouvement tout en respectant profondément son auto-organisation et son indépendance", indique-t-elle mardi dans un communiqué. Une première manifestation avait été organisée par Youth For Climate le jeudi 10 janvier. Quelque 3.000 élèves de l'enseignement flamand avaient alors fait grève pour demander au gouvernement fédéral de prendre des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique sous la barre de 1,5°C. La semaine suivante, ils ont été rejoints par des élèves de l'enseignement francophone, portant leur nombre à 12.500. (Belga)