Ce plan accompagne la réouverture des lieux culturels en adaptant et en augmentant de 50% les dispositifs d'aide à la diffusion existants pour aller à la rencontre de nouveaux publics et de nouveaux lieux. "Alors que nous entrons enfin dans une reprise culturelle plus large, il est fondamental d'accompagner les créations pour qu'elles puissent aller à la rencontre de leurs publics, d'éviter un 'effet entonnoir' dans la programmation, et de soutenir directement les artistes en leur offrant un maximum de possibilités de travailler et de se produire", a expliqué la ministre. A cette fin, les budgets dédiés aux dispositifs existants d'aide à la diffusion seront augmentés de 50% dès cet été. Ces mécanismes permettent de soutenir l'engagement artistique en prenant en charge une partie du cachet artistique (50% en moyenne), la partie restante étant à charge du programmateur. Sont concernés, entre autres, les Tournées Arts et Vie qui permettent aux opérateurs culturels, dont les centres culturels, de programmer des spectacles d'artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles avec une partie du cachet prise en charge; les dispositifs Spectacles à l'école, programme rock, programme classique, les animations littéraires en librairie ou encore l'action Auteurs en classe. Le gouvernement entend par ailleurs ouvrir les politiques de diffusion à d'autres types d'opérateurs et à des disciplines artistiques habituellement moins soutenues. Une attention particulière sera ainsi portée à des lieux comme les cafés-théâtres, cafés-concerts, les maisons rurales, les bibliothèques, les centres de jeunes... qui pourront bénéficier d'une aide à la diffusion pour rémunérer des artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles lors des deux prochaines saisons, pour un montant total d'un million d'euros. Un soutien aux initiatives de diffusion artistique destiné à des artistes, des compagnies, des structures de création de la Fédération Wallonie-Bruxelles est également prévu. Au total, un millier d'événements pourront être soutenus, avec une attention accordée aux disciplines artistiques habituellement moins visibles, telles que les arts forains, du cirque et de la rue, la danse contemporaine, les musiques actuelles, les marionnettes, les arts plastiques et numériques, le théâtre-action, le conte ou l'humour. Enfin, des moyens sont d'ores et déjà prévus pour l'organisation de tournées sectorielles dès 2022 au bénéfice des disciplines moins visibles dans les politiques de diffusion à l'?uvre en Fédération Wallonie-Bruxelles. Un appel à candidatures pour les sélections sera lancé au 2e semestre 2022. "Si de nombreux événements culturels ont retrouvé le chemin du public, la rentrée de septembre et le début de la saison 2021-2022 seront des moments importants qui se préparent dès à présent. Il est essentiel de permettre aux artistes et aux créations d'aller à la rencontre de leurs publics", a enfin commenté la ministre. "Après des mois de limitations dues à la crise, l'accès à la culture pour toutes et tous se renforce et se développe, et c'est évidemment très réjouissant", a-t-elle conclu. (Belga)

Ce plan accompagne la réouverture des lieux culturels en adaptant et en augmentant de 50% les dispositifs d'aide à la diffusion existants pour aller à la rencontre de nouveaux publics et de nouveaux lieux. "Alors que nous entrons enfin dans une reprise culturelle plus large, il est fondamental d'accompagner les créations pour qu'elles puissent aller à la rencontre de leurs publics, d'éviter un 'effet entonnoir' dans la programmation, et de soutenir directement les artistes en leur offrant un maximum de possibilités de travailler et de se produire", a expliqué la ministre. A cette fin, les budgets dédiés aux dispositifs existants d'aide à la diffusion seront augmentés de 50% dès cet été. Ces mécanismes permettent de soutenir l'engagement artistique en prenant en charge une partie du cachet artistique (50% en moyenne), la partie restante étant à charge du programmateur. Sont concernés, entre autres, les Tournées Arts et Vie qui permettent aux opérateurs culturels, dont les centres culturels, de programmer des spectacles d'artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles avec une partie du cachet prise en charge; les dispositifs Spectacles à l'école, programme rock, programme classique, les animations littéraires en librairie ou encore l'action Auteurs en classe. Le gouvernement entend par ailleurs ouvrir les politiques de diffusion à d'autres types d'opérateurs et à des disciplines artistiques habituellement moins soutenues. Une attention particulière sera ainsi portée à des lieux comme les cafés-théâtres, cafés-concerts, les maisons rurales, les bibliothèques, les centres de jeunes... qui pourront bénéficier d'une aide à la diffusion pour rémunérer des artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles lors des deux prochaines saisons, pour un montant total d'un million d'euros. Un soutien aux initiatives de diffusion artistique destiné à des artistes, des compagnies, des structures de création de la Fédération Wallonie-Bruxelles est également prévu. Au total, un millier d'événements pourront être soutenus, avec une attention accordée aux disciplines artistiques habituellement moins visibles, telles que les arts forains, du cirque et de la rue, la danse contemporaine, les musiques actuelles, les marionnettes, les arts plastiques et numériques, le théâtre-action, le conte ou l'humour. Enfin, des moyens sont d'ores et déjà prévus pour l'organisation de tournées sectorielles dès 2022 au bénéfice des disciplines moins visibles dans les politiques de diffusion à l'?uvre en Fédération Wallonie-Bruxelles. Un appel à candidatures pour les sélections sera lancé au 2e semestre 2022. "Si de nombreux événements culturels ont retrouvé le chemin du public, la rentrée de septembre et le début de la saison 2021-2022 seront des moments importants qui se préparent dès à présent. Il est essentiel de permettre aux artistes et aux créations d'aller à la rencontre de leurs publics", a enfin commenté la ministre. "Après des mois de limitations dues à la crise, l'accès à la culture pour toutes et tous se renforce et se développe, et c'est évidemment très réjouissant", a-t-elle conclu. (Belga)