George Floyd est mort après son interpellation par un policier blanc, Derek Chauvin, qui a maintenu pendant huit minutes et 46 secondes son genou sur le coup du quadragénaire. Sa mort, filmée, a provoqué des émeutes et une flambée de colère à l'encontre des violences policières dont sont victimes les Afro-américains. Les médecins légistes n'attribuent pas la mort à l'étouffement mais à une combinaison de facteurs. Ils évoquent ainsi des problèmes de santé dont souffrait la victime, associés à une consommation de drogues et à l'altercation avec la police. La famille de la victime, qui rejette ces conclusions, s'est attachée les services de Michael Baden, un médecin légiste vedette aux Etats-Unis. Agé de 85 ans, l'expert a été le responsable de l'institut médico-légal de New York à la fin des années 70 et a pratiqué, au cours de sa carrière, plus de 20.000 autopsies, selon la biographie postée sur son site officiel. (Belga)

George Floyd est mort après son interpellation par un policier blanc, Derek Chauvin, qui a maintenu pendant huit minutes et 46 secondes son genou sur le coup du quadragénaire. Sa mort, filmée, a provoqué des émeutes et une flambée de colère à l'encontre des violences policières dont sont victimes les Afro-américains. Les médecins légistes n'attribuent pas la mort à l'étouffement mais à une combinaison de facteurs. Ils évoquent ainsi des problèmes de santé dont souffrait la victime, associés à une consommation de drogues et à l'altercation avec la police. La famille de la victime, qui rejette ces conclusions, s'est attachée les services de Michael Baden, un médecin légiste vedette aux Etats-Unis. Agé de 85 ans, l'expert a été le responsable de l'institut médico-légal de New York à la fin des années 70 et a pratiqué, au cours de sa carrière, plus de 20.000 autopsies, selon la biographie postée sur son site officiel. (Belga)