"Aujourd'hui l'ensemble des mandats syndicaux s'élève à 113 sur 540 collaborateurs, ouvriers et employés confondus", ont expliqué les dirigeants de Lhoist. "Dans le cadre de la nouvelle organisation, la direction a proposé de mettre en place un conseil d'entreprise pour la filière chaux et un autre pour la filière dolomie. L'impact en termes de mandats est une réduction limitée de six effectifs et de six suppléants. Tous les autres mandats sont maintenus. Ceci représente une réduction de 10% des mandats syndicaux, alors que le plan de restructuration impacte 20% du personnel." La direction aurait aussi annoncé être disposée à revoir les conditions de départ des travailleurs ce vendredi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire organisé à la demande des représentants syndicaux. "Cela concerne à la fois les prépensions légales, l'extension de ce régime jusqu'à 56 ans incluant la couverture soins de santé, les primes pour les personnes ne pouvant bénéficier de ces conditions et le financement de la cellule de reconversion", a-t-elle précisé. "Les syndicats déclarent également avoir des contre-propositions depuis une semaine: discutons-en." Le groupe Lhoist est spécialisé dans la production et la vente de chaux et de dolomie. Le 12 septembre, il avait annoncé son intention de supprimer 117 postes sur ses trois sites belges (Hermalle, Marche-les-Dames et Jemelle). Ce sont finalement 100 postes qui seront supprimés. Les représentants syndicaux, rejoints par certains travailleurs, empêchent les sous-traitants d'entrer et de sortir des différents sites depuis mercredi soir. L'action devrait se poursuivre jusqu'à 06h00 vendredi, avant que ne débute le conseil d'entreprise extraordinaire. (Belga)

"Aujourd'hui l'ensemble des mandats syndicaux s'élève à 113 sur 540 collaborateurs, ouvriers et employés confondus", ont expliqué les dirigeants de Lhoist. "Dans le cadre de la nouvelle organisation, la direction a proposé de mettre en place un conseil d'entreprise pour la filière chaux et un autre pour la filière dolomie. L'impact en termes de mandats est une réduction limitée de six effectifs et de six suppléants. Tous les autres mandats sont maintenus. Ceci représente une réduction de 10% des mandats syndicaux, alors que le plan de restructuration impacte 20% du personnel." La direction aurait aussi annoncé être disposée à revoir les conditions de départ des travailleurs ce vendredi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire organisé à la demande des représentants syndicaux. "Cela concerne à la fois les prépensions légales, l'extension de ce régime jusqu'à 56 ans incluant la couverture soins de santé, les primes pour les personnes ne pouvant bénéficier de ces conditions et le financement de la cellule de reconversion", a-t-elle précisé. "Les syndicats déclarent également avoir des contre-propositions depuis une semaine: discutons-en." Le groupe Lhoist est spécialisé dans la production et la vente de chaux et de dolomie. Le 12 septembre, il avait annoncé son intention de supprimer 117 postes sur ses trois sites belges (Hermalle, Marche-les-Dames et Jemelle). Ce sont finalement 100 postes qui seront supprimés. Les représentants syndicaux, rejoints par certains travailleurs, empêchent les sous-traitants d'entrer et de sortir des différents sites depuis mercredi soir. L'action devrait se poursuivre jusqu'à 06h00 vendredi, avant que ne débute le conseil d'entreprise extraordinaire. (Belga)