Plus de 400 personnes avaient demandé la levée des mesures restrictives contre le coronavirus car, selon elles, elles violaient leurs droits humains et n'avaient aucun effet sur la propagation du virus. Les 434 personnes et entreprises ont notamment exigé de ne plus avoir à respecter le couvre-feu, de ne plus avoir à respecter la distance sociale, de pouvoir de nouveau exercer des métiers de contact et d'ouvrir ou de se rendre dans des magasins et des établissements horeca. (Belga)

Plus de 400 personnes avaient demandé la levée des mesures restrictives contre le coronavirus car, selon elles, elles violaient leurs droits humains et n'avaient aucun effet sur la propagation du virus. Les 434 personnes et entreprises ont notamment exigé de ne plus avoir à respecter le couvre-feu, de ne plus avoir à respecter la distance sociale, de pouvoir de nouveau exercer des métiers de contact et d'ouvrir ou de se rendre dans des magasins et des établissements horeca. (Belga)