Fauché. Depuis ce 1er décembre, l'Etat belge est virtuellement sans ressources. Il lui restait 31 jours à vivre à crédit pour nouer les deux bouts en 2015, à croire les projections de l'institut économique français Molinari. Rien de mortel. L'emprunt public n'a jamais rebuté la Belgique. Elle en use, après en avoir abusé. Début septembre, l'Etat belge en a d'ailleurs repris pour cent ans. Rendez-vous est fixé au 9 septembre... 2115 pour rembourser une tranche de 50 millions d'euros.
...