"C'est au PS et au MR - les deux partis en coalition au collège provincial de Liège, NDLR - de décider du sort de Stéphane Moreau dans Nethys", a affirmé M. Fourny, interrogé par Belga. Ils peuvent agir en révoquant le CA de Nethys, par le biais d'une procédure en cascade à partir d'une assemblée générale du holding public Publifin, et passant par l'étage intermédiaire Finanpart, assure-t-il. "On verra alors le vrai visage de cette coalition PS-MR". Dimitri Fourny dit prendre acte de la démission de Stéphane Moreau du PS "avant de s'en faire éjecter" et attend maintenant qu'il quitte aussi le mayorat d'Ans. Le calendrier des différentes opérations de succession à ce poste sera communiqué prochainement par la commune d'Ans, selon l'entourage de M. Moreau, qui confirme ainsi son intention annoncée dès janvier dernier. Dimitri Fourny considère la séquence de ce mardi comme un nouveau pied de nez de Stéphane Moreau, qui à ses yeux se sent encore "suffisamment fort pour agir", ce qui démontre qu'"il n'a pas encore mesuré les conséquences" du scandale Publifin. Une analyse partagée par Stéphane Hazée (Ecolo). "Il dit par là que c'est lui qui dicte le tempo au PS. Cette démission du parti ne change rien aux problèmes des rémunérations exorbitantes (du management), de la confiscation du pouvoir au sein du groupe, de la dénaturation de l'intérêt communal et des mandats fictifs". Le fait que le CA de Nethys soit désormais composé d'une majorité d'administrateurs non politiques - un élément déjà relevé par M. Fourny en commission d'enquête - confirme la "confiscation du pouvoir par un petit nombre" au sein d'une structure pourtant dépendante d'une intercommunale, ajoute Stéphane Hazée. Également interrogé, le groupe PS au parlement wallon n'a pas souhaité réagir. Le groupe MR, lui, n'avait pas encore pu réagir. Une séance de la commission d'enquête parlementaire Publifin est programmée jeudi à huis clos au parlement wallon. Les députés tenteront de s'accorder sur un premier état des lieux et de premières recommandations. (Belga)

"C'est au PS et au MR - les deux partis en coalition au collège provincial de Liège, NDLR - de décider du sort de Stéphane Moreau dans Nethys", a affirmé M. Fourny, interrogé par Belga. Ils peuvent agir en révoquant le CA de Nethys, par le biais d'une procédure en cascade à partir d'une assemblée générale du holding public Publifin, et passant par l'étage intermédiaire Finanpart, assure-t-il. "On verra alors le vrai visage de cette coalition PS-MR". Dimitri Fourny dit prendre acte de la démission de Stéphane Moreau du PS "avant de s'en faire éjecter" et attend maintenant qu'il quitte aussi le mayorat d'Ans. Le calendrier des différentes opérations de succession à ce poste sera communiqué prochainement par la commune d'Ans, selon l'entourage de M. Moreau, qui confirme ainsi son intention annoncée dès janvier dernier. Dimitri Fourny considère la séquence de ce mardi comme un nouveau pied de nez de Stéphane Moreau, qui à ses yeux se sent encore "suffisamment fort pour agir", ce qui démontre qu'"il n'a pas encore mesuré les conséquences" du scandale Publifin. Une analyse partagée par Stéphane Hazée (Ecolo). "Il dit par là que c'est lui qui dicte le tempo au PS. Cette démission du parti ne change rien aux problèmes des rémunérations exorbitantes (du management), de la confiscation du pouvoir au sein du groupe, de la dénaturation de l'intérêt communal et des mandats fictifs". Le fait que le CA de Nethys soit désormais composé d'une majorité d'administrateurs non politiques - un élément déjà relevé par M. Fourny en commission d'enquête - confirme la "confiscation du pouvoir par un petit nombre" au sein d'une structure pourtant dépendante d'une intercommunale, ajoute Stéphane Hazée. Également interrogé, le groupe PS au parlement wallon n'a pas souhaité réagir. Le groupe MR, lui, n'avait pas encore pu réagir. Une séance de la commission d'enquête parlementaire Publifin est programmée jeudi à huis clos au parlement wallon. Les députés tenteront de s'accorder sur un premier état des lieux et de premières recommandations. (Belga)