"La Défense est une entreprise en transformation profonde confrontée à un défi extraordinaire dans le domaine des ressources humaines. Elle fait face à un grand exode principalement dû à la vague des pensions. Environ 10.000 militaires et civils qui nous quitteront durant les cinq prochaines années, et avec eux un solide bagage d'expérience et d'expertise, devront être remplacés", a expliqué le ministère dans un communiqué.

Selon la Défense, une telle situation a "un grand impact sur son fonctionnement". "Une période de reconditionnement semble nécessaire pour se stabiliser, former le nouveau personnel, introduire toutes les nouvelles capacités (avions de transport et de combat A400M et F-35, drones MALE, chasseurs de mines et frégates, hôpital rôle 2, nouveaux véhicules pour la composante Terre, etc.), investir dans de nouvelles infrastructures tout en rénovant l'actuelle et aborder avec l'énergie nécessaire les défis futurs.

C'est pour affronter ces défis qu'un groupe de projet (ou "équipe de transition") sera mandaté pour démêler certaines situations spécifiques et formuler des propositions afin d'assurer à court et moyen terme la continuité du département, souligne la Défense.

Selon de bonnes sources, cette équipe sera dirigée par le général-major Marc Thys, l'actuel commandant de la composante Terre, qui cèdera le relais le 18 octobre au général-major Pierre Gérard.