Trois avions A400M Atlas (ou une combinaison de deux de ces appareils et un Airbus A330 MRRT ("Multirole Tanker and Transport") d'une flotte multinationale peuvent être entretenus simultanément dans cet immense hangar de maintenance. Ce hangar a été construit en un temps record. Les travaux ont débuté en février 2020 pour aboutir 20 mois plus tard en dépit des restrictions liées à la crise sanitaire a expliqué le directeur général de l'entreprise Democo, Frederik Bijnens. Cette société de Hasselt (Limbourg), est responsable des aspects "design, build, finance & maintain" (DBFM) - c'est à dire, conception, construction, financement et entretien, ainsi que les mises à jour. Le hangar a une superficie équivalente à deux terrains de football et sera la vitrine de l'infrastructure du 15e wing de la force aérienne. . "Cette inauguration représente le progrès et l'avenir. Il s'agit d'écrire une nouvelle histoire avec une nouvelle flotte et une nouvelle infrastructure dans laquelle il est agréable de travailler. Mais, cela ne s'arrête pas là, car la construction du simulateur de vol A400M bat également son plein", a déclaré le ministre de la Défense, en rappelant que toute l'infrastructure de l'"air side" (la partie aéronautique) de la base serait renouvelée. Ce vaste hangar, d'une surface de 13.621 m2, est le plus grand jamais érigé par la Défense, avec une toiture d'environ 185 mètres de long sur 75 de large avec une hauteur de 30 mètres. S'y ajoutent 7.700 m2 pour des bureaux, une zone logistique, des zones de stockage et des ateliers. La maintenance de la flotte d'A400M belgo-luxembourgeois - sept appareils belges, dont le quatrième est attendu mercredi à Melsbroek,et un grand-ducal, le premier livré - sera désormais entièrement réalisée sur place. Un investissement qui était nécessaire, notamment pour être en mesure de mener des opérations, a souligné le "patron" de la force aérienne, le général-major Thierry Dupont. Il a rappelé que c'était des avions provenant du 15e wing qui ont évacué plus de 1.200 personnes de Kaboul en août dernier, lors de l'opération Red Kite, après le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan. (Belga)

Trois avions A400M Atlas (ou une combinaison de deux de ces appareils et un Airbus A330 MRRT ("Multirole Tanker and Transport") d'une flotte multinationale peuvent être entretenus simultanément dans cet immense hangar de maintenance. Ce hangar a été construit en un temps record. Les travaux ont débuté en février 2020 pour aboutir 20 mois plus tard en dépit des restrictions liées à la crise sanitaire a expliqué le directeur général de l'entreprise Democo, Frederik Bijnens. Cette société de Hasselt (Limbourg), est responsable des aspects "design, build, finance & maintain" (DBFM) - c'est à dire, conception, construction, financement et entretien, ainsi que les mises à jour. Le hangar a une superficie équivalente à deux terrains de football et sera la vitrine de l'infrastructure du 15e wing de la force aérienne. . "Cette inauguration représente le progrès et l'avenir. Il s'agit d'écrire une nouvelle histoire avec une nouvelle flotte et une nouvelle infrastructure dans laquelle il est agréable de travailler. Mais, cela ne s'arrête pas là, car la construction du simulateur de vol A400M bat également son plein", a déclaré le ministre de la Défense, en rappelant que toute l'infrastructure de l'"air side" (la partie aéronautique) de la base serait renouvelée. Ce vaste hangar, d'une surface de 13.621 m2, est le plus grand jamais érigé par la Défense, avec une toiture d'environ 185 mètres de long sur 75 de large avec une hauteur de 30 mètres. S'y ajoutent 7.700 m2 pour des bureaux, une zone logistique, des zones de stockage et des ateliers. La maintenance de la flotte d'A400M belgo-luxembourgeois - sept appareils belges, dont le quatrième est attendu mercredi à Melsbroek,et un grand-ducal, le premier livré - sera désormais entièrement réalisée sur place. Un investissement qui était nécessaire, notamment pour être en mesure de mener des opérations, a souligné le "patron" de la force aérienne, le général-major Thierry Dupont. Il a rappelé que c'était des avions provenant du 15e wing qui ont évacué plus de 1.200 personnes de Kaboul en août dernier, lors de l'opération Red Kite, après le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan. (Belga)