Dans les colonnes du quotidien De Morgen, le nationaliste flamand a estimé que l'offre française était exclue. "La décision sera prise au sein du gouvernement et nulle part ailleurs", a toutefois rappelé le porte-parole du chef du gouvernement fédéral. Vendredi dernier, le Premier ministre avait déclaré que le gouvernement étudierait les arguments en faveur d'une prolongation des F-16, les offres introduites dans le cadre de l'appel d'offres, soit le F-35 du groupe américain Lockheed Martin et l'Eurofighter Typhoon du consortium européen Eurofighter, mais aussi la proposition française introduite en dehors de cet appel. (Belga)

Dans les colonnes du quotidien De Morgen, le nationaliste flamand a estimé que l'offre française était exclue. "La décision sera prise au sein du gouvernement et nulle part ailleurs", a toutefois rappelé le porte-parole du chef du gouvernement fédéral. Vendredi dernier, le Premier ministre avait déclaré que le gouvernement étudierait les arguments en faveur d'une prolongation des F-16, les offres introduites dans le cadre de l'appel d'offres, soit le F-35 du groupe américain Lockheed Martin et l'Eurofighter Typhoon du consortium européen Eurofighter, mais aussi la proposition française introduite en dehors de cet appel. (Belga)