"Nous ne pensons pas qu'une grève est la bonne manière pour amener le gouvernement sur la bonne voie", a-t-il affirmé lors de l'émission dominicale "De zevende dag" de la VRT-télévision.

La Centrale générale des Services publics (CGSP) a annoncé une grève pour protester contre "une politique gouvernementale de droite qui se concentre sur le démantèlement des services publics".

Mais selon M. Leemans, la CSC-ACV ne se joindra pas au mouvement.

Le syndicat chrétien constate lui aussi que "le gouvernement ne fait pas bien les choses", a affirmé M. Leemans en citant l'exemple du dossier des pensions, mal géré selon lui par le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR).

Mais contrairement à la CGSP, la CSC-ACV n'estime pas qu'une grève est la bonne manière pour amener le gouvernement sur la bonne voie", a ajouté le patron du syndicat chrétien.

"Nous pensons qu'il convient bien mieux de confronter le gouvernement à la critique et aux préoccupations de la population via de très nombreuses remarques, pour exprimer qu'un changement de politique est nécessaire. Cela aura, espérons-le, plus de chance de réussir qu'une grève", a-t-il précisé.

"Nous ne pensons pas qu'une grève est la bonne manière pour amener le gouvernement sur la bonne voie", a-t-il affirmé lors de l'émission dominicale "De zevende dag" de la VRT-télévision. La Centrale générale des Services publics (CGSP) a annoncé une grève pour protester contre "une politique gouvernementale de droite qui se concentre sur le démantèlement des services publics". Mais selon M. Leemans, la CSC-ACV ne se joindra pas au mouvement. Le syndicat chrétien constate lui aussi que "le gouvernement ne fait pas bien les choses", a affirmé M. Leemans en citant l'exemple du dossier des pensions, mal géré selon lui par le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR). Mais contrairement à la CGSP, la CSC-ACV n'estime pas qu'une grève est la bonne manière pour amener le gouvernement sur la bonne voie", a ajouté le patron du syndicat chrétien. "Nous pensons qu'il convient bien mieux de confronter le gouvernement à la critique et aux préoccupations de la population via de très nombreuses remarques, pour exprimer qu'un changement de politique est nécessaire. Cela aura, espérons-le, plus de chance de réussir qu'une grève", a-t-il précisé.