"Depuis six semaines, nous prélevons 30% de moins que dans nos prévisions", s'inquiète le porte-parole de la Croix-Rouge Thomas Paulus. "Si nous continuons sur ce rythme, nous serons dans le rouge dans trois semaines". L'organisation appelle donc urgemment au don dans l'un de ses centres ou de ses collectes locales. Bien que l'offre pour tous les groupes sanguins soit faible, les groupes A-positif, A-négatif et O-positif sont particulièrement préoccupants. Le groupe O-négatif, celui du donneur universel, est également à un niveau alarmant. Bien que les réserves de sang diminuent habituellement chaque année au cours de l'été, le nombre de nouveaux donneurs a également diminué cette année. "La diminution des dons de sang est un aspect de l'histoire, mais avec le ralentissement de la crise sanitaire, les soins hospitaliers reprennent également le dessus", souligne la Croix-Rouge flamande. "La crise sanitaire a provoqué un retard dans les hôpitaux et il faut le rattraper. Cela signifie que le nombre d'opérations est plus élevé que d'habitude, ce qui entraîne une forte demande de sang de tous les groupes sanguins". Toutes personnes souhaitant faire un don doit prendre rendez-vous dans un centre de don via le site web de la Croix-Rouge de Belgique : www.donneurdesang.be. (Belga)

"Depuis six semaines, nous prélevons 30% de moins que dans nos prévisions", s'inquiète le porte-parole de la Croix-Rouge Thomas Paulus. "Si nous continuons sur ce rythme, nous serons dans le rouge dans trois semaines". L'organisation appelle donc urgemment au don dans l'un de ses centres ou de ses collectes locales. Bien que l'offre pour tous les groupes sanguins soit faible, les groupes A-positif, A-négatif et O-positif sont particulièrement préoccupants. Le groupe O-négatif, celui du donneur universel, est également à un niveau alarmant. Bien que les réserves de sang diminuent habituellement chaque année au cours de l'été, le nombre de nouveaux donneurs a également diminué cette année. "La diminution des dons de sang est un aspect de l'histoire, mais avec le ralentissement de la crise sanitaire, les soins hospitaliers reprennent également le dessus", souligne la Croix-Rouge flamande. "La crise sanitaire a provoqué un retard dans les hôpitaux et il faut le rattraper. Cela signifie que le nombre d'opérations est plus élevé que d'habitude, ce qui entraîne une forte demande de sang de tous les groupes sanguins". Toutes personnes souhaitant faire un don doit prendre rendez-vous dans un centre de don via le site web de la Croix-Rouge de Belgique : www.donneurdesang.be. (Belga)