Quelque 83.000 dossiers ont été ouverts en 2010, contre "seulement" 57.160 l'année passée, soit une baisse de 30% en cinq ans. Selon les experts, la raison de cette chute se trouve notamment dans les ordinateurs, les smartphones et Facebook. "Les jeunes sortent beaucoup moins le soir", explique Ellen Van Dael, expert en statistiques au collège du procureur général. "Ils restent derrière leur ordinateur et passe la soirée sur Facebook, ce qui fait qu'ils commettent moins de délits." (Belga)

Quelque 83.000 dossiers ont été ouverts en 2010, contre "seulement" 57.160 l'année passée, soit une baisse de 30% en cinq ans. Selon les experts, la raison de cette chute se trouve notamment dans les ordinateurs, les smartphones et Facebook. "Les jeunes sortent beaucoup moins le soir", explique Ellen Van Dael, expert en statistiques au collège du procureur général. "Ils restent derrière leur ordinateur et passe la soirée sur Facebook, ce qui fait qu'ils commettent moins de délits." (Belga)