L'affaire aura un large impact sur la politique migratoire américaine et nourrira probablement le débat brûlant de la campagne présidentielle. La Cour suprême a annoncé en janvier qu'elle se chargerait de ce cas après la révocation par un tribunal inférieur d'un décret d'Obama, signé en 2014, qui évite la déportation et autorise l'octroi de permis de travail pour les nombreux migrants non documentés résidant aux USA, et dont les enfants sont nés sur le territoire américain. Barack Obama avait justifié son décret par le fait que le Congrès n'avait pas adopté de réformes du système américain d'immigration. Les plaidoiries devraient se concentrer sur la nécessité ou non d'obtenir l'aval du Congrès, sur la légalité des programmes en vertu des lois fédérales et la possibilité pour des gouvernements fédérés de poursuivre le gouvernement fédéral sur la façon dont il applique le décret. Les défenseurs de l'immigration ont formulé l'espoir de voir la Cour trancher en faveur de l'administration Obama et des immigrants qui attendent de bénéficier de cette politique. La Maison Blanche a exprimé sa confiance dans les arguments légaux qui seront présentés à la Cour. (Belga)

L'affaire aura un large impact sur la politique migratoire américaine et nourrira probablement le débat brûlant de la campagne présidentielle. La Cour suprême a annoncé en janvier qu'elle se chargerait de ce cas après la révocation par un tribunal inférieur d'un décret d'Obama, signé en 2014, qui évite la déportation et autorise l'octroi de permis de travail pour les nombreux migrants non documentés résidant aux USA, et dont les enfants sont nés sur le territoire américain. Barack Obama avait justifié son décret par le fait que le Congrès n'avait pas adopté de réformes du système américain d'immigration. Les plaidoiries devraient se concentrer sur la nécessité ou non d'obtenir l'aval du Congrès, sur la légalité des programmes en vertu des lois fédérales et la possibilité pour des gouvernements fédérés de poursuivre le gouvernement fédéral sur la façon dont il applique le décret. Les défenseurs de l'immigration ont formulé l'espoir de voir la Cour trancher en faveur de l'administration Obama et des immigrants qui attendent de bénéficier de cette politique. La Maison Blanche a exprimé sa confiance dans les arguments légaux qui seront présentés à la Cour. (Belga)