Interrogé en commission du Parlement lundi après-midi par le député Hervé Cornillie (MR), M. Daerden a précisé que cette cotisation, qui s'élevait à 80 millions d'euros en 2019, va progressivement augmenter dans les années à venir pour atteindre à 236 millions d'euros d'ici la fin de la législture, en 2024. "Nous n'avons aucun levier pour limiter le coût de cette CRP. Il faudra donc malheureusement en prendre compte dans le calcul de la norme salariale (du personnel) des ministères", a indiqué M. Daerden. Prévue par la 6e réforme de l'Etat, cette CRP vise notamment à faire participer les entités au coût du vieillissement de la population. Cette augmentation de CRP constitue une charge supplémentaire pour des finances de la Fédération qui ploient déjà sous les besoins criants en matière d'enseignement. (Belga)

Interrogé en commission du Parlement lundi après-midi par le député Hervé Cornillie (MR), M. Daerden a précisé que cette cotisation, qui s'élevait à 80 millions d'euros en 2019, va progressivement augmenter dans les années à venir pour atteindre à 236 millions d'euros d'ici la fin de la législture, en 2024. "Nous n'avons aucun levier pour limiter le coût de cette CRP. Il faudra donc malheureusement en prendre compte dans le calcul de la norme salariale (du personnel) des ministères", a indiqué M. Daerden. Prévue par la 6e réforme de l'Etat, cette CRP vise notamment à faire participer les entités au coût du vieillissement de la population. Cette augmentation de CRP constitue une charge supplémentaire pour des finances de la Fédération qui ploient déjà sous les besoins criants en matière d'enseignement. (Belga)